Comment changer la puissance de son compteur électrique ?

La puissance d’un compteur électrique est normalement déterminée lors de la souscription du contrat auprès de son fournisseur. Après quelques années, elle peut ne plus être adaptée, si on a changé de mode de chauffage par exemple, en passant du gaz ou du fioul à l’électrique. Comment le savoir et comment changer la puissance de son compteur électrique ?

Comment être sûr d’avoir la bonne puissance électrique ?

La puissance du compteur électrique est évaluée avec l’aide du fournisseur lors de la souscription de l’abonnement. Elle correspond à la quantité d’électricité maximale que peut consommer un foyer à un instant t.

Elle est déterminée en fonction de l’estimation des besoins du ménage, estimation qui prend en compte la taille du logement, son chauffage (électrique ou gaz), le nombre de personnes qui y vivent et les équipements électriques.

Il est facile de se rendre compte que son compteur n’est pas assez puissant : il disjoncte dès que trop d’appareils électriques sont branchés en même temps ou lorsque tous les radiateurs fonctionnent.

Il est plus difficile de savoir si le compteur est trop puissant. On peut se poser la question lors de l’arrivée dans un nouveau logement, si on a peu d’appareils électriques ou lorsque l’on change de mode de chauffage (par exemple, si on passe de l’électricité au gaz).

Si elle n’est pas adaptée, il ne faut pas hésiter à changer la puissance de son compteur électrique.

Ne pas avoir la bonne puissance est-il un problème ?

Si le compteur n’est pas assez puissant, il disjonctera dès que la consommation électrique excédera sa capacité maximale. Cela peut poser problème en journée, car il faudra choisir entre le four et le sèche-linge, ou couper le chauffage d’appoint le temps de la cuisson du rôti. Mais en pleine nuit, cela peut être encore plus gênant. Si le compteur disjoncte en plein hiver lorsque le lave-linge programmé aux heures creuses se déclenche, le risque est de se réveiller dans un logement non chauffé depuis plusieurs heures puisque le chauffage se sera arrêté.

Si le compteur est trop puissant, le problème est d’ordre financier : plus la puissance est importante, plus le prix de l’abonnement souscrit est élevé.

Dans les deux cas, on a tout intérêt à remédier au problème en faisant changer la puissance de son compteur électrique.

changer puissance compteur electrique

Comment changer la puissance de son compteur ?

Pour changer la puissance de son compteur électrique, il faut appeler son fournisseur d’électricité. Celui-ci déterminera au mieux les besoins du ménage en analysant le mode de vie et les équipements électriques. Il appellera ensuite Enedis, le distributeur en charge du réseau. Si le domicile est équipé d’un nouveau compteur communicant Linky, le changement de puissance se fera à distance sous 24 heures. S’il est toujours équipé d’un ancien compteur, un technicien Enedis se déplacera soit sous dix jours ouvrés (délai standard), soit sous cinq jours ouvrés (délai express).

Si le technicien intervient pour augmenter la puissance, le service est payant.

Enedis facture l’intervention au fournisseur, qui la répercute sur son client. Les tarifs TTC pour un changement de puissance sont de deux types, délai standard (DS, 10 jours ouvrés) et délai express (DE, 5 jours ouvrés) :

  • avec réglage du disjoncteur : 37,18 € (DS) et 63,98 € (DE) ;
  • avec changement de disjoncteur : 55,33 € (DS) et 95,22 € (DE) ;
  • avec réglage du disjoncteur et changement du compteur : 55,33 € (DS) et 94,22 € (DE) ;
  • avec changement de disjoncteur et de compteur : 66,92 € (DS) et 115,16 € (DE) ;
  • avec passage de monophasé à triphasé : 156,25 € (DS) et 268,88 € (DE) ;
  • avec passage de triphasé à monophasé : 156,25 € (DS) et 268,88 € (DE).

Avec le compteur Linky, le changement de puissance est gratuit pendant un an après l’installation. Passé ce délai, l’intervention sera facturée 3,65 €.