Comment calculer la puissance de son compteur électrique ?

Connaître la puissance électrique dont on aura besoin quand on rentre dans un nouveau logement est important. En effet, une puissance de compteur trop faible le fera disjoncter sans arrêt, alors qu’une puissance trop forte engendre des prix plus élevés. Gros plan sur le calcul de la puissance d’un compteur électrique.

Qu’est-ce que la puissance électrique d’un compteur et comment connaître la sienne ?

On appelle puissance d’un compteur électrique la quantité d’électricité maximale que peut fournir un compteur à un instant t. Les ménages peuvent souscrire 9 puissances différentes : 3, 6, 9, 12, 15, 18, 24, 30 ou 36 kVA.

Pour connaître la puissance électrique souscrite auprès de son fournisseur, il faut se munir de sa facture et regarder au paragraphe « Caractéristiques de votre facture ». Si on dispose d’un compteur électronique, on peut trouver cette information en appuyant trois fois sur le bouton « Sélection » : la puissance du compteur s’affiche en ampères (A) et en kilovoltampères (kVA).

facture puissance compteur electrique

Comment calculer la puissance de son compteur électrique et savoir si elle est bien adaptée ?

À titre indicatif, on estime qu’une puissance de 3 kVA est suffisante pour un studio de 9 à 30 m2, une puissance de 6 kVA est adaptée pour des petits logements (jusqu’à 80 m2) chauffés à l’électricité ou des grands logements non chauffés à l’électricité, une puissance de 9 kVA permet d’alimenter des grands logements (jusqu’à 150 m2) chauffés à l’électricité et une puissance de 12 kVA ou supérieure alimentera de très grands logements (supérieurs à 150 m2) ou des ensembles agricoles chauffés à l’électricité.

Pour calculer la puissance du compteur électrique maximale dont on a besoin dans un foyer, il faut additionner les puissances de tous les appareils et équipements électriques dont on peut avoir besoin et qui sont susceptibles de fonctionner en même temps.

Voici les puissances de quelques appareils et équipements électriques :

  • éclairage : 0 à 20 W par m² ;
  • ordinateur, hotte, chauffage électrique (par m²) : 20 à 100 W ;
  • réfrigérateur, télévision : 100 à 500 W ;
  • four à micro-ondes, cafetière, tondeuse à gazon, aspirateur : 500 à 1 500 W ;
  • four électrique, lave-vaisselle, plaques de cuisson électriques : 1 500 à 2 500 W ;
  • sèche-linge, ballon d’eau chaude, machine à laver : plus de 2 500 W.

Pour savoir si la puissance de son compteur est adaptée à sa consommation et une fois le nombre de watts maximal qu’on peut être amené à consommer dans une habitation calculé, il suffit de comparer le nombre de watts au nombre de kVA de son contrat, sachant que 1 000 W = 1 kW et que 1 kW = 1 kVA.

Si la puissance de son compteur n’est pas adaptée à sa consommation, on peut effectivement la changer en appelant son fournisseur, qui s’occupera des démarches nécessaires.