Déménagement et électricité : les formalités nécessaires pour ne pas avoir de coupure

Pour un déménagement sans coupure d’électricité, simple et confortable, des démarches sont nécessaires avant de quitter son logement et d’emménager dans le nouveau. En prenant contact avec un fournisseur d’électricité suffisamment tôt, le déménagement est simplifié et l’accès à l’électricité assuré dès l’emménagement.

Résilier son contrat pour ne pas payer inutilement

Quelques démarches, lors du déménagement, sont nécessaires pour ne pas continuer à payer l’électricité de l’ancien logement par exemple. Il faut donc commencer par établir une facture de résiliation avec son fournisseur. En effet, en l’absence d’une résiliation, l’électricité reste facturée à l’ancien occupant tant qu’un nouveau contrat n’a pas été ouvert dans le logement par le nouveau propriétaire ou locataire. Cette facture peut être établie sur la base d’une estimation, auquel cas le gestionnaire de réseau Enedis (ex ERDF) transmettra les chiffres de la consommation estimée au fournisseur. Celle-ci sera complétée avec l’auto-relevé du compteur par l’usager puis également transmise au fournisseur.

Une facturation sur la consommation réelle peut aussi être réalisée en demandant à son fournisseur l’intervention d’un technicien d’Enedis pour le relevé. Cette démarche peut s’accompagner d’une coupure de l’électricité par ce même technicien si l’usager le souhaite.

Depuis l’ouverture du marché électrique à la concurrence, les résiliations de contrat se font sans frais et sans préavis. En fonction du fournisseur, elles sont réalisables en ligne, par téléphone ou par courrier.

Ouvrir un nouveau contrat suffisamment en avance

Il est conseillé de prendre contact avec un fournisseur afin de souscrire à un contrat d’électricité au moins deux semaines avant l’emménagement. Depuis le 1er juillet 2007, il appartient à l’usager de choisir son fournisseur d’électricité. Ce choix est libre et ne se tourne ainsi pas obligatoirement vers le fournisseur historique EDF. Il n’est pas non plus obligatoire de choisir le même fournisseur que le précédent occupant.

En fonction du choix du fournisseur, l’offre proposée pourra différer. Il est possible de souscrire à une offre de marché au prix variable ou à une offre réglementée dont le prix est fixé par les pouvoirs publics. Lorsque la date de début de facturation est établie avec le fournisseur, celui-ci demande à Enedis la mise en service de l’installation électrique. L’intervention d’un technicien Enedis est alors nécessaire dans différentes situations. Si le consommateur souhaite avoir une facturation basée sur sa consommation réelle et non sur les estimations fournies au fournisseur par Enedis, un technicien intervient pour procéder au relevé initial du compteur.

Si l’électricité a été coupée dans le logement, ce qui est possible dès lors qu’aucun contrat d’électricité n’y est associé, un technicien doit intervenir pour mettre en service le compteur. Cette intervention doit se faire en présence du nouveau client ou d’un tiers. Des frais seront facturés au fournisseur qui pourra les facturer à son tour au client. Un rendez-vous d’intervention s’obtient en général sous 5 jours, ce délai peut cependant s’allonger lors des périodes de fortes demandes. Des ouvertures d’urgence avec des délais plus courts sont envisageables dans certains cas, celles-ci sont cependant facturées à des tarifs plus élevés.

souscrire contrat electricite

L’influence de Linky dans les démarches de déménagement

Depuis 2016, Enedis procède au remplacement des anciens compteurs électriques par le compteur communicant Linky. Ce nouveau compteur facilite un certain nombre de démarches liées au déménagement et à l’emménagement puisqu’il envoie des informations et peut être contrôlé à distance. Ainsi les différents relevés, et même la mise en service, peuvent être effectués sans nécessiter le déplacement d’un technicien.

Quels documents et quelles informations fournir ?

Pour résilier son contrat, le client doit transmettre son numéro de client et le relevé de son compteur le cas échéant. Un RIB peut aussi être demandé pour la régularisation du contrat.

Pour souscrire à un contrat d’électricité qui conduira à une mise en service du compteur, le futur client doit fournir ses coordonnées (identité, téléphone, mail), sa nouvelle adresse et sa date d’emménagement prévue. Le nom du précédent locataire est utile pour qu’Enedis puisse identifier rapidement le compteur. Avoir une idée de la consommation électrique future du logement permet de souscrire à une offre avec une puissance électrique adaptée et d’éviter de futurs changements d’offres.

Les informations sur le compteur sont de même essentielles pour le fournisseur : ces informations principales sont les relevés et le numéro du compteur (présents sur le compteur) et le numéro de PDL (Point de Livraison, présent sur les factures).

Locataire ou propriétaire, qui paye quoi ?

Dans le cas d’une location, le locataire a la responsabilité de choisir un fournisseur d’électricité, c’est à ce fournisseur qu’Enedis facture lles interventions. Le fournisseur, facture ou non ces frais au locataire sur les prochaines factures d’électricité.

Dans le cas d’un logement ancien déjà relié à l’électricité, la mise en service du compteur est à la charge du locataire. Pour un logement neuf, le propriétaire prend à sa charge les travaux nécessaires au raccordement et à la mise aux normes de l’installation. Toutes les installations électriques doivent disposer du certificat Consuel délivré par Enedis. L’ouverture du compteur est systématiquement à la charge du locataire.