Pourquoi et comment choisir de souscrire à un contrat d’énergie dual ?

Souscrire à un contrat d’énergie dual auprès d’un seul fournisseur, c’est possible. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce système dual ? Quelles étapes convient-il de suivre pour ouvrir les deux compteurs ? Comment bien choisir son fournisseur d’énergie dual ? Quelques éléments de réponse.

Les avantages du système dual

Depuis que le marché de l’énergie s’est ouvert à la concurrence en 2007, il est tout à fait possible de souscrire à un contrat de fourniture de gaz et d’électricité chez le même prestataire. C’est ainsi qu’Engie, Direct Energie, Total Spring ou encore Proxelia proposent des offres duales électricité et gaz. Les tarifs de ce type de contrat sont fixes, indexés ou ajustables.

EDF ne peut proposer le tarif réglementé que sur l’électricité, pas sur le gaz. À l’inverse, Engie peut inclure dans ses contrats dual les tarifs réglementés pour le gaz, mais pas ceux de l’électricité.

Alors, quels sont les avantages de souscrire à un contrat d’énergie dual ?

Une seule facture :

Le particulier appréciera sans aucun doute de ne recevoir qu’une seule facture. La consommation et la mensualité apparaissent de manière claire pour les deux sources d’énergie. La gestion des factures s’en trouve grandement facilitée.

Simplifier les démarches :

Le même fournisseur est amené à s’occuper des deux énergies, avec à la clé pour le consommateur un interlocuteur unique. Dès lors, en cas de panne sur l’un des réseaux, de transfert ou de résiliation de contrat, il n’est plus nécessaire de multiplier les appels pour accomplir les démarches.

Les réductions liées aux offres duales :

Les acteurs du marché le savent, la souscription à un contrat d’énergie dual sur la même facture attire les consommateurs. Ils surfent donc sur une stratégie marketing en offrant des remises si le particulier opte pour ce type de contrat. Ainsi est-il possible d’obtenir des rabais sur le prix du kWh ou sur celui de l’abonnement. L’économie varie entre 7 et 12 %, en fonction du fournisseur d’énergie retenu.

Le contrat d’énergie dual, une offre flexible

Tous les contrats duals proposés par des fournisseurs alternatifs d’énergie sont sans engagement. Il est ainsi possible de revenir aux tarifs réglementés pratiqués par Engie et EDF à tout moment. Le consommateur ne peut pas se voir appliquer de pénalités s’il procède à un changement, la loi l’interdit.

Les inconvénients du système dual

Si les avantages d’une offre duale sont nombreux, ils ne doivent pas pour autant éclipser les inconvénients tels que :

Les problèmes en cas de désaccord avec son fournisseur :

L’adage populaire prévient le consommateur : il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Effectivement, si un litige survient, par exemple sur le montant de la facture, le client est pieds et poings liés. Le refus de la payer pourra entraîner la suspension de la fourniture du gaz et de l’électricité. Plutôt que se retrouver coincé sans énergie à la maison, le particulier pourrait préférer s’acquitter d’un règlement que pourtant il conteste…

Les économies sontelles vraiment à la clé ?

Si certaines offres peuvent se révéler moins chères sur la durée, le plus souvent, choisir une formule duale peut empêcher de réaliser des économies substantielles sur le prix de l’énergie. Si un fournisseur est compétitif sur le prix du gaz, il ne le sera pas forcément sur celui de l’électricité et inversement. Il se contera de coupler ses deux tarifs sur une offre, sans parfois que celle-ci se révèle si avantageuse que cela. Enfin, souscrire à un contrat d’énergie dual peut empêcher le consommateur de profiter de tarifs très avantageux proposés par les derniers venus sur le secteur de l’une ou de l’autre des énergies.

 souscrire contrat gaz

Les étapes de la souscription à un contrat d’électricité et gaz

Deux cas de figure lorsque la souscription à un contrat d’énergie nécessite une mise en service:

  • Le logement n’est pas encore raccordé au réseau de gaz et/ou d’électricité :

Il faut se rapprocher du fournisseur d’énergie choisi, qui s’occupera de contacter le gestionnaire de réseau (Enedis et/ou GRDF). Le fournisseur inscrit le nouveau client sur sa base de données et met en place la facturation et le mode de paiement (prélèvement, par exemple).

Le fournisseur transmet la demande de souscription à Enedis et/ou GRDF pour que ceux-ci ouvrent les compteurs.

  • Le logement est déjà raccordé aux réseaux d’énergie :

Il convient de contacter le fournisseur pour lui transmettre les informations suivantes :

  • L’adresse de l’habitation où l’électricité et le gaz doivent être acheminés
  • Le relevé d’index des compteurs
  • Le nom de l’ancien occupant du logement s’il est connu
  • Le Numéro de Point de Livraison (PDL), composé de 14 chiffres
  • Le Relevé d’Identité Bancaire (RIB), pour la gestion des paiements

Si l’électricité et le gaz n’ont pas été coupés dans le logement entre les deux contrats, aucun technicien n’interviendra à domicile. Les deux énergies seront disponibles dans les 10 jours ouvrés suivant la demande, mieux vaut donc s’y prendre à l’avance. La mise en service peut être néanmoins effectuée le jour même ou dans un délai réduit, mais ce service sera facturé au prix fort au client.

Comment choisir un nouveau fournisseur d’électricité ?

3 critères essentiels sont à prendre en compte lors de la souscription à un contrat d’énergie :

Le prix du kWh du gaz et de l’électricité :

Il faut distinguer et comparer les tarifs réglementés, fixes ou indexés.

Le premier est celui proposé par EDF pour l’électricité et Engie pour le gaz.

Lorsque le tarif est dit fixe, il n’est pas susceptible de varier pendant toute la durée du contrat, qui peut être d’un, deux, voire trois ans. 

Le tarif indexé est moins cher que le réglementé et s’établit sur la base de celui-ci.

Le prix de l’abonnement :

C’est la partie fixe du prix du contrat : le consommateur peut comparer les offres des différents fournisseurs pour dénicher celui qui lui propose le coût d’abonnement le moins cher sur une même puissance souscrite.

La qualité des services :

Une rapide recherche sur Internet permettra de définir quel fournisseur d’énergie offre le meilleur service clientèle. Ainsi, le temps d’attente pour être mis en relation avec le prestataire ou encore le délai de réponse pourra conditionner le choix d’un fournisseur.