Un conseiller disponible au
Le guide des démarches » Remplacer une chaudière au fioul : par quoi ?

    Remplacer une chaudière au fioul : par quoi ?

    En France, l’installation d’une chaudière au fioul sera interdite dans les logements neufs dès le 1er juillet 2021. À compter de début 2022, cette mesure sera généralisée à l’ensemble des habitations. Vers quelles solutions les 3,5 millions de ménages qui dépendent encore du chauffage au fioul peuvent-ils se tourner ?

    Sommaire :
      Article mis à jour le 16 avril 2021

      Quelles sont les alternatives au chauffage au fioul ?

      Remplacer une chaudière au fioul par quoi

      Comme l’a indiqué Effy, le fioul est l’une des énergies les plus polluantes compte tenu de ses émissions de gaz à effet de serre. En effet, 324 g d’équivalent de gaz carbonique sont rejetés pour 1kWh de chauffage consommé. Pourtant, le prix de ce combustible ne cesse de progresser chaque année, ce qui fait augmenter la facture de chauffage des ménages.

      Dans ce contexte, un décret visant à interdire les chaudières au fioul a été émis par le gouvernement. Celles-ci devront être remplacées par des solutions à la fois plus performantes et plus respectueuses de l’environnement. D’une manière générale, il est préconisé de se tourner vers un système de chauffage fonctionnant grâce aux énergies renouvelables.

      La pompe à chaleur

      La pompe à chaleur (PAC) est un appareil qui exploite les calories qui se trouvent dans l’environnement extérieur pour les convertir en énergie et chauffer un logement. Affichant des rejets de gaz carbonique jusqu’à 90 % moins importants que les chaudières au fioul, ce dispositif est particulièrement écologique.

      Il en existe différents types : PAC air-air, PAC air-eau, etc. Quel que soit l’appareil choisi, celui-ci n’a besoin que d’un peu d’électricité pour fonctionner. La facture de chauffage annuelle des utilisateurs de PAC s’établit entre 1 200 et 1 600 euros. En fonction de la puissance souhaitée, il faudra compter entre 8 000 et 18 000 euros pour en acquérir une.

      Il arrive que le remplacement d’une chaudière au fioul par une pompe à chaleur ne permette pas d’assurer un niveau de confort suffisant. C’est notamment le cas dans les régions dans lesquelles les températures de l’air ne sont pas très élevées. Leurs habitants ont la possibilité d’opter pour une PAC hybride qui est capable de compenser le manque de calories à l’extérieur. Cette installation allie pompe à chaleur et chaudière à condensation qui peuvent fonctionner indépendamment ou de façon complémentaire selon la situation.

      La chaudière à granulés

      Il est aussi possible de remplacer un chauffage au fioul par une chaudière à granulés. Il s’agit de petits cylindres de bois provenant du compactage des déchets générés par l’industrie forestière comme les sciures, les copeaux, les écorces, etc. Les granulés représentent actuellement le combustible le plus abordable sur le marché. Ils sont également les plus écologiques et se démarquent par leur pouvoir calorifique. Il s’agit ainsi d’une solution aussi économique que performante.

      Il faut savoir qu’une chaudière à granulés permet d’assurer le chauffage d’un logement ainsi que la production d’eau chaude sanitaire. Simple d’utilisation, cet appareil se pilote de la même façon qu’une chaudière classique.

      Pour se procurer une chaudière à granulés, il est nécessaire de prévoir entre 10 000 et 20 000 euros. Un investissement important, certes, mais qui peut être amorti grâce aux économies offertes par cet appareil. En effet, le fait de changer une chaudière au fuel contre un système à base de granulés de bois portera la facture de chauffage d’un ménage à 800 euros par an tout au plus.

      La chaudière au gaz à très haute performance énergétique

      La chaudière au gaz à très haute performance énergétique (THPE) peut également être choisie pour remplacer sa chaudière au fioul. Cet appareil s’appuie sur le principe de récupération de chaleur. Dans le détail, la combustion du gaz est à l’origine de fumées qui, à leur tour, donnent naissance à de la vapeur d’eau. Cette dernière se condense dans le système qui est étanche. Ce phénomène génère de la chaleur convertie en énergie par la chaudière.

      Les chaudières au gaz THPE sont réputées pour offrir un rendement supérieur à 100 %. Lorsque celui-ci dépasse 105 %, un ménage peut réduire de 30 % sa consommation énergétique. Avec une telle chaudière, la facture de chauffage oscille entre 500 et 1 200 euros par an. Pour en acheter, il faut compter entre 3 000 et 5 000 euros.

      Comment préparer la future installation de chauffage ?

      Le coût d’achat des diverses solutions susmentionnées peut être prohibitif. Il est toutefois possible de l’atténuer en recourant aux aides financières destinées à encourager le remplacement d’une chaudière au fioul. Le montant de la subvention varie en fonction de plusieurs facteurs dont :

      • La localisation géographique du ménage demandeur ;
      • Son niveau de revenus ;
      • Sa taille ;
      • L’alternative choisie.

      Ci-après les principales aides permettant de préparer l’installation d’une PAC, d’un système à granulés ou d’une chaudière au gaz THPE pour changer un chauffage au fioul.

      Le dispositif MaPrimeRénov’

      Il s’agit d’un dispositif mis en place en remplacement du crédit d’impôt pour la transition énergétique et de l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Réservé uniquement aux ménages dont les ressources sont modestes ou très modestes au début, il est étendu aux classes de revenus supérieures depuis 2021.

      Le montant de l’aide est évalué en se basant sur les ressources du demandeur et l’appareil qu’il prévoit d’acquérir. Pour y être éligible, il faut :

      • Être le propriétaire d’un logement servant de résidence principale et dont la construction a été achevée il y a plus de 2 ans ;
      • Solliciter un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) ;
      • Déposer le dossier de demande avant le début des travaux.

      La prime Coup de Pouce Chauffage

      Encore disponible jusqu’à la fin de l’année 2021, cette prime est l’une des aides octroyées aux particuliers par le gouvernement pour leur permettre de réduire leur facture de chauffage. Elle permet notamment de remplacer une chaudière au fioul par une pompe à chaleur ou une chaudière au gaz THPE.

      Financée grâce au dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), cette aide peut être cumulée avec le dispositif MaPrimeRénov’ et l’éco-prêt à taux (éco-PTZ). En revanche, elle est incomptable avec l’aide « Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah.

      Pour y accéder, il est nécessaire de confier les travaux à un artisan RGE. Par ailleurs, la demande d’aide doit être réalisée avant qu’ils ne commencent.

      Le programme « Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah

      S’adressant aux foyers aux revenus modestes et très modestes, cette aide de l’Anah peut être demandée pour tout projet assurant un gain énergétique de 35 % minimum.  Elle s’élève à 35 % du coût total des travaux hors taxes pour les ménages modestes. Pour les foyers très modestes, elle couvre jusqu’à 50 % des dépenses impliquées par les travaux de rénovation énergétique.

      Pour bénéficier de ce programme, il faut que :

      • Le demandeur soit propriétaire occupant ;
      • Son revenu fiscal annuel ne dépasse pas les plafonds établis par l’Anah ;
      • Les travaux soient réalisés dans un logement individuel existant depuis plus de 15 ans et confiés à un professionnel RGE.

      L’éco-PTZ

      Il s’agit d’un crédit sans intérêts destiné à financer des travaux de rénovation énergétique. Le remplacement d’une chaudière au fuel par une nouvelle installation de chauffage reposant sur une source d’énergie renouvelable y est éligible. Le demandeur pourra obtenir entre 7 000 et 30 000 euros.

      Aucune condition de ressources ne s’applique pour pouvoir bénéficier de l’éco-PTZ. En revanche, il faut absolument que :

      • Le demandeur soit propriétaire occupant ou bailleur ;
      • Le logement auquel le nouvel équipement est destiné serve de résidence principale et existe depuis plus de 2 ans ;
      • Les travaux soient effectués par un artisan RGE.
      Un conseiller disponible au
      Retour haut de page