Ouverture d’un compteur GDF/ Engie : les démarches

Emménagement dans une nouvelle habitation, raccordement au gaz d’une maison neuve, beaucoup de situations entraînent l’ouverture d’un compteur GDF/ Engie. Quelles sont les démarches à accomplir pour mettre le gaz en service dans son logement ? Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Engie (ex-GDF Suez), le nouvel interlocuteur pour le gaz

C’est en 2015 qu’Engie est devenu officiellement le nouveau nom de GDF Suez. Dans les faits, le client peut continuer de bénéficier des mêmes services et des mêmes types d’abonnement, c’est-à-dire :

  • les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz, fixés par l’État ;
  • les offres de marché (tarifs directement fixés par les fournisseurs de gaz), comprenant des offres à prix fixe (révisables à la baisse) et des offres à prix indexés sur les TRV.

En quelles occasions ouvrir un compteur GDF/ Engie ?

Parmi les situations conduisant à demander l’ouverture d’un compteur GDF (devenu Engie), les plus courantes sont :

  • l’emménagement dans un logement neuf qui n’a encore jamais été raccordé au gaz ;
  • l’emménagement dans un logement qui n’était pas, à l’origine, raccordé au gaz.
Ouverture compteur GDF

Comment ouvrir un compteur GDF/ Engie ?

L’ouverture d’un compteur GDF/ Engie est précédée par la souscription d’un contrat de fourniture. Par précaution, il est recommandé de faire ses démarches six semaines à cinq jours avant la date de l’emménagement.

Il est possible de souscrire son contrat de gaz en ligne ou par téléphone. Dans les deux cas, chacun est libre de choisir son mode de paiement, tel que :

  • le prélèvement automatique ;
  • la carte bancaire ;
  • le chèque ou le TIP.

Par la suite, le client reçoit son contrat, accompagné des conditions générales de vente, des conditions particulières de l’offre retenue et d’une facture de mise en service.

Avant de déménager, le client doit veiller à résilier le contrat rattaché au logement qu’il quitte et souscrire un nouveau contrat pour le logement dans lequel il va emménager. Par ailleurs, en partant, il doit penser à relever les index de son ancien compteur de gaz, indispensables à l’émission de la facture de clôture. De la même façon, en arrivant dans son nouveau logement, il doit faire la relève de son nouveau compteur, pour permettre d’établir la prochaine facture.

En pratique, lorsque le logement est déjà raccordé au gaz, deux cas de figure se présentent :

  • le gaz déjà disponible dans le logement est maintenu pour une durée limitée, afin de faciliter l’emménagement. L’intervention d’un technicien pour l’ouverture du compteur GDF/ Engie n’est pas nécessaire ;
  • la fourniture de gaz interrompue exige de prendre rendez-vous avec le technicien pour l’ouverture du compteur GDF/ Engie.

Ouvrir un compteur de gaz Engie dans une maison neuve

Ouvrir un compteur GDF/ Engie dans une maison neuve peut intervenir dès que le raccordement au gaz est effectué. La demande de raccordement peut être formulée en ligne ou par téléphone. À l’issue des travaux, il ne reste plus qu’à souscrire un contrat de gaz. Après réception de la demande de mise en service, le client convient d’un rendez-vous avec un technicien, qui procède alors à l’ouverture du compteur GDF/ Engie. Le jour convenu, la présence du client est requise pour remettre au technicien le certificat de conformité de son installation de gaz intérieure.

Les difficultés rencontrées lors de l’ouverture des compteurs de gaz

En règle générale, les principales difficultés rencontrées lors de l’ouverture des compteurs GDF/ Engie concernent les délais d’intervention. Et cela, lorsque le client oublie de souscrire à un nouvel abonnement au gaz. Deux éventualités peuvent alors se présenter :

  • si le gaz est coupé, mais que le logement est raccordé au réseau de distribution du gaz, il faut compter en moyenne cinq jours ouvrés, à dater de la demande de rendez-vous, pour ouvrir son compteur GDF ;
  • si le gaz n’a pas été coupé, il faut se hâter de communiquer le relevé de compteur à Engie, qui se charge de mettre le compteur au nom du client, sans coupure de gaz.

Le jour du rendez-vous, il faut s’assurer que l’interphone ou la sonnette fonctionnent, afin de ne pas manquer le passage du technicien. Une mésaventure d’autant plus courante que l’électricité n’est pas forcément installée au moment de l’emménagement.