Comment changer de compteur électrique ? Toutes les démarches et les coûts à prévoir

Compteur défaillant, installation vétuste, non adaptée aux besoins du foyer… Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un utilisateur peut souhaiter changer de compteur électrique et le faire remplacer par un modèle plus récent ou plus puissant. Quelles sont les démarches à effectuer pour obtenir ce changement ?

Dans quels cas peut-on changer son compteur électrique ?

Il existe aujourd’hui deux types de compteurs électriques en service dans les habitations : des compteurs électromécaniques, qui ne sont plus fabriqués aujourd’hui, et des compteurs digitaux, dits « communicants » parce qu’ils envoient les données de consommation et d’autres informations concernant leur état de fonctionnement au gestionnaire du réseau de distribution, Enedis.

Les compteurs électromécaniques sont aujourd’hui voués à disparaître : ils seront progressivement remplacés par les compteurs Linky. Toutefois, indépendamment du calendrier de déploiement Linky annoncé par Enedis, le consommateur peut solliciter un changement de compteur électrique dans deux cas :

  • le compteur présente des signes de défaillance, de dégradation ou de vétusté ;
  • pour passer d’un modèle de compteur monophasé à un modèle triphasé (plus performant et plus adapté pour le fonctionnement de certains appareils fonctionnant en 400 volts, comme des pompes à chaleur ou des fours professionnels par exemple), ou inversement.

Les coûts d’un changement de compteur

Si le changement de compteur EDF est lié à l’état de l’appareil (qu’il soit vétuste, défectueux, ou qu’il ait été dégradé par un ancien occupant du logement), les frais de l’intervention sont entièrement pris en charge par Enedis. La société assure en effet dans ce cas sa mission de maintenance du réseau et de l’équipement permettant de distribuer l’électricité jusque dans les logements des consommateurs.

Si l’utilisateur souhaite changer de puissance ou d’option tarifaire, il n’est pas nécessaire de changer le compteur : Enedis se déplace pour réaliser cette intervention, qui est à la charge de l’utilisateur. Si la modification peut se faire par simple réglage des appareils, il en coûtera 66,26 € TTC en heures ouvrées et 114,02 € TTC en heures non ouvrées. En revanche, si elle nécessite un changement de disjoncteur, il faudra compter 54,78 € TTC en heures ouvrées et 94,27 € TTC en heures non ouvrées. Pour les utilisateurs équipés d’un compteur Linky, les modifications de puissance ou d’option tarifaire se font à distance et ne sont pas facturées, le déplacement d’un technicien Enedis n’étant pas nécessaire.

Enfin, le passage d’un modèle de compteur monophasé à un modèle triphasé ou inversement constitue l’opération la plus coûteuse : il faut compter 154,70 € TTC en heures ouvrées et 226,22 € TTC en heures non ouvrées.

changement compteur

À qui s’adresser pour changer son compteur ?

Les compteurs électriques, tout comme le réseau de distribution de l’électricité, relèvent de la responsabilité d’Enedis (anciennement ERDF), le gestionnaire du réseau. Toutefois, toute demande de changement de compteur ERDF ou de changement de puissance ou option tarifaire doit d’abord être adressée au fournisseur d’énergie choisi par le consommateur : c’est lui qui se chargera d’instruire le dossier et de transmettre la demande à Enedis. L’utilisateur recevra alors un devis et, s’il valide la proposition, un technicien Enedis se déplacera dans les dix jours suivant l’accord pour effectuer le remplacement et/ou les modifications souhaitées.

Il est important de noter que les techniciens Enedis sont les seuls habilités à intervenir sur les compteurs électriques, y compris lorsque ceux-ci sont installés à l’intérieur des habitations. Le changement de compteur électrique est une opération délicate qui doit suivre un protocole strict : celle-ci ne doit donc en aucun cas être réalisée par l’utilisateur lui-même ou confiée à un électricien indépendant.

Le déploiement de Linky, un changement de compteur obligatoire

Le remplacement des anciens compteurs électromécaniques par les compteurs communicants Linky fait l’objet d’un vaste plan de déploiement prévu sur six ans. D’ici à 2021, 35 millions de compteurs intelligents seront installés dans les foyers français, ce qui représente une couverture d’environ 90 % du réseau. Ce changement de compteur ERDF, obligatoire pour les utilisateurs, s’inscrit dans la lignée d’une directive européenne visant à atteindre une meilleure maîtrise des dépenses énergétiques au sein de l’Union Européenne.

Inutile donc, pour les consommateurs, de se précipiter pour faire remplacer – moyennant  paiement – leur ancien compteur électromécanique, sauf en cas de dysfonctionnement ou de vétusté synonyme de danger. En effet, le déploiement des nouveaux compteurs Linky est entièrement pris en charge par Enedis, qui espère à l’avenir réaliser des économies grâce à ces appareils intelligents et pilotables à distance.