Comment faire pour changer d’opérateur mobile ?

Forfait moins cher chez un concurrent, couverture 4G décevante, remise multi contrat téléphone et internet : les raisons de changer d’opérateur mobile ne manquent pas ! Découvrez comment procéder pour garder votre numéro et les démarches à engager.

Comment changer d’opérateur en gardant le même numéro ?

Pourquoi changer d’opérateur téléphonique ?

Les promotions sont fréquentes sur le marché de la téléphonie et le consommateur peut avoir intérêt à changer d’opérateur mobile pour réaliser des économies sur son forfait. De la même manière, il peut être déçu par la couverture réseau de son abonnement ou par la qualité du service client. Même s’il s’est engagé sur une durée précise, le consommateur a tout à fait le droit de changer d’opérateur mobile, même s’il peut dans certains cas se voir appliquer des frais de résiliation anticipée.

Comment procéder à la portabilité du numéro de téléphone ?

Pour des raisons évidentes de simplicité, l’utilisateur préfère garder son numéro de téléphone actuel. Il le connaît déjà par cœur et sa liste de contacts l’a enregistré. Il doit demander ce que l’on appelle la portabilité de son numéro. Pour ce faire, il lui faut obtenir son numéro RIO, une démarche très facile à entreprendre. Il suffit au consommateur de composer le 3179, numéro gratuit, depuis le téléphone mobile dont il souhaite conserver le numéro. Il reçoit ensuite le numéro RIO associé à la ligne par SMS. Il faut ensuite le communiquer au nouvel opérateur qui se charge lui-même des démarches de résiliation de l’ancienne ligne.

Si le consommateur souhaite également conserver son téléphone portable, il lui faut également le débloquer pour que ce dernier soit compatible avec le nouvel opérateur. Cette démarche est gratuite après 6 mois d’abonnement et s’effectue grâce au numéro IMEI. Celui-ci se trouve à l’intérieur du téléphone, sur la boîte avec laquelle il a été livré ou en composant #06#.

changer operateur mobile and internet

Quand peut-on changer d’opérateur téléphonique ?

Si pendant longtemps, le consommateur qui s’était engagé sur une durée prédéfinie avec son opérateur téléphonique ne pouvait pas résilier son offre par anticipation, la loi Châtel de 2008 est venue bouleverser la donne. Grâce à l’ouverture de la concurrence et à une meilleure protection des droits du consommateur, celui-ci peut désormais résilier son abonnement et changer d’opérateur mobile à tout moment.

Quels sont les frais de résiliation à prévoir ?

  • Le consommateur s’est engagé sur 12 mois et la date anniversaire est dépassée : il peut résilier son contrat quand il le souhaite sans frais de pénalité.
  • Le consommateur s’est engagé sur 12 mois et la date anniversaire du contrat n’est pas encore intervenue : il peut changer d’opérateur mobile, mais il doit s’acquitter des mensualités restantes jusqu’à la fin de l’abonnement.
  • Le consommateur s’est engagé sur 24 mois et souhaite résilier avant le douzième mois : il a l’obligation de payer les mensualités restantes jusqu’au 12e mois, puis il doit verser des frais de résiliation anticipée correspondant à un quart des mensualités restantes avant l’échéance du contrat.
  • Le consommateur s’est engagé sur 24 mois et désire changer d’opérateur mobile entre le douzième et le dernier mois : il doit payer le quart des mensualités courant jusqu’à la fin du contrat.

La loi Châtel a également instauré d’autres dispositifs importants pour le consommateur comme :

  • La possibilité de demander un préavis plus long que les 10 jours prévus par la loi ;
  • La possibilité de se rétracter dans les 7 jours suivants la souscription d’un nouveau contrat mobile.

Quelles sont les démarches pour changer d’opérateur ?

Changer d’opérateur téléphonique avec la portabilité du numéro

Le consommateur ne doit engager aucune démarche. En effet, il lui suffit de se munir du numéro RIO et de contacter le nouvel opérateur téléphonique via son site Internet ou par téléphone et celui-ci s’occupe de toute la procédure, résiliation auprès de l’ancien opérateur et mise en place de la ligne. Il convient d’éviter d’envoyer une lettre de résiliation auprès de l’ancien opérateur pour ne pas faire échouer la demande de portabilité du numéro.

Le changement d’opérateur mobile prend en moyenne 3 jours ouvrables, sauf si le consommateur s’engage par téléphone ou par email. Dans ce cas, la démarche est assimilée à une vente à distance et est donc soumise au délai de rétractation de 7 jours. Le changement d’opérateur prend dans cette hypothèse une dizaine de jours.

Changer d’opérateur téléphonique sans demander la portabilité du numéro

Le consommateur préfère obtenir un nouveau numéro de téléphone et ne demande donc pas la portabilité. Il doit donc :

  • Choisir son nouvel opérateur avant d’engager la résiliation, pour éviter de se retrouver sans ligne téléphonique entre les deux contrats ;
  • Débloquer son téléphone s’il souhaite le conserver ;
  • Envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception pour demander la résiliation du contrat. Il est possible de réaliser cette démarche par téléphone ou Internet, mais mieux vaut préférer la LRAR pour éviter toute mauvaise surprise ;
  • À la réception de la demande de résiliation, l’opérateur téléphonique a 10 jours pour la rendre effective. Ce dernier ne peut pas imposer un préavis de plus de 10 jours au consommateur.

Comment bien choisir son nouvel opérateur ?

Avant de changer d’opérateur téléphonique, encore faut-il se poser la question de ses habitudes de consommation. Nul besoin en effet de souscrire un forfait onéreux si l’on ne téléphone que très peu, une carte prépayée peut par exemple, suffire.

Il convient donc de s’interroger sur :

  • La nécessité de disposer des appels ou des SMS/MMS illimités ;
  • Ses besoins en données mobiles ;
  • La volonté de changer fréquemment ou non de mobile.

De la même manière, si le consommateur est amené à changer souvent d’opérateur téléphonique pour bénéficier des derniers services sur le marché, peut-être doit-il envisager un forfait sans engagement.